• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’énigme et le paradoxe, la difficile croissance économique de Madagascar

Énigme et Paradoxe, une analyse économique de Madagascar ©IRD Édition

Seconde partie d’une large étude de Madagascar en quatre volets, surnommée le Quatuor de la Grande Île par ses auteurs, cet ouvrage s’intéresse aux relations entre les épisodes de croissance économique et les multiples crises politiques du pays.

Corruption, crises politiques et surtout, crises économiques : Madagascar est dans une situation compliquée, à moins d’un an de la prochaine élection présidentielle. Depuis la fin des années 1980, le PIB par habitant est en constante baisse dans le pays. Il est aujourd’hui à 400 dollars, et le taux de pauvreté atteint les 90% selon la norme internationale. Mais les éléments pour expliquer cette fragilité économique manquent selon Mireille Razafindrakoto, François Roubaud et Jean-Michel Wachsberger, auteurs de L’énigme et le paradoxe : économie politique de Madagascar.

Ces trois membres de l’Unité Mixte de Recherche Développement Institution et Mondialisation de l’Institut pour la Recherche et le Développement et l’Université Paris-Dauphine sont économistes pour les deux premiers, et sociologue pour le dernier. Tous les trois sont spécialisés sur les questions malgaches depuis plus d’une dizaine d’années, et ils ont, notamment Mireille Razafindrakoto, travaillé à Madagascar. Ils décrivent dans ce livre le complexe équilibre entre l’économie et les crises politiques du pays. L’énigme, c’est donc la situation économique quasi catastrophique du pays. Une énigme qui trouve cependant rapidement sa réponse dans « le paradoxe » : la relation entre la croissance économique et les crises politiques.

Politiques contre économie

Les auteurs remarquent ainsi que depuis la fin de la colonisation, en 1958, chaque mouvement d’accroissement économique a été stoppé et détruit par une crise politique. La dernière en date étant celle de 2009. La rivalité entre le président Marc Ravalomanana, réélu trois ans plus tôt pour son deuxième mandat et le maire d’Antananarivo, Andry Rajoelina, a conduit à ce que certains qualifient de coup d’État militaire. Le maire s’est vu confier les pouvoirs par l’armée et l’ex-président a été contraint à l’exil en Afrique du Sud. Cette prise du pouvoir a pris fin lors d’une élection présidentielle finalement organisée en 2013, qui a vu la victoire d’Hery Rajaonarimampianina, soutenu par Andry Rajoelina.

Dans 5 grands chapitres, le livre dresse un panorama des qualités structurelles de Madagascar, qui pourraient faire du pays un centre économique plus important qu’il ne l’est. Par exemple, les auteurs mettent en avant ce qu’ils appellent « la culture du consensus » et le « tabou de la violence ». Selon eux, la volonté du peuple de ne pas organiser de manifestations violentes et de chercher toujours un accord devrait permettre la continuité économique et politique du pays, s’il n’y avait pas régulièrement des querelles au sein de l’élite malgache.

Une analyse globale

Mais ils n’oublient pas d’énoncer les “facteurs de blocage”, qui empêchent le pays d’accéder à une stabilité de long terme. Ce livre s’attache à prendre du recul, ne pas analyser crise par crise, mais les crises dans leur ensemble depuis la fin de la colonisation. Cela permet de sortir de certaines idées plus ou moins reçues. L’une d’elles notamment qui explique que le pays ne s’en sort pas à cause de l’affrontement entre modernité et tradition. En effet, si la tradition ou la religion restent des composantes importants du système malgache, elles ne semblent pas décourager la population dans sa quête de modernité. Cela est notamment dû au fait que l’identité religieuse ou sociale semble moins importante dans le comportement électoral que dans d’autres démocraties.

L’énigme et le paradoxe : économie politique de Madagascar n’est pas un ouvrage uniquement destiné aux spécialistes. Les auteurs se sont attachés à un travail de vulgarisation et de contextualisation important. Il faudra néanmoins quelques notions d’économie ou de sociologie pour en comprendre tous les aspects.

Anthony Audureau

M. Razafindrakoto, F. Roubaud et J.-M. Wachsberger, L'énigme et le paradoxe - Économie politique de Madagascar, IRD éditions/AFD, 2017, 280 p.

0
0
0
s2sdefault

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique.

Bientôt :

Trouvez les universités, les laboratoires, les entreprises, les chercheurs et tous les autres acteurs de la recherche sur le continent grâce à l'annuaire.

Améliorez vos connaissances fondamentales et révisez vos examens grâce à nos articles.

Découvrez les métiers accessibles avec des études de science.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic Medias, agence de presse à structure coopérative.

L'équipe est constituée de :

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

- Anthony Audureau, rédacteur

Nous contacter

Addresse : Afriscitech - Coopetic Medias
7 rue de Palestro 75002 Paris France
Email : contact@afriscitech.com

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…