• Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Rym Kefi : "J'ai créé l'anthropologie moléculaire en Tunisie"

Affronter les difficultés d'un retour au pays après des études à l'étranger n'est pas toujours facile. Rym Kefi a néanmoins décidé de s'y atteler. Chômage, financement et persévérance, elle nous raconte comment ce retour en Tunisie s'est passé pour elle.

 

Qui êtes-vous ?

Je suis Rym Kefi, je viens de la Tunisie, je suis maître assistante universitaire à l’Institut Pasteur de Tunis, chef d’équipe au laboratoire de génomique biomédicale et oncogénétique et responsable du service de typage génétique à l’Institut Pasteur de Tunis.

Pourquoi avez-vous choisi de faire votre doctorat en Europe ?

Après une maitrise de sciences naturelles en Tunisie obtenue en 2000, avec une mention très bien, j’ai eu une bourse pour faire des études en France. Ça n’était pas du tout dans mon programme de faire des études en France, mais comme j’ai eu cette bourse, c’était une opportunité de partir vers d’autres universités, investiguer d’autres horizons. C’était sur une spécialité qui n’existe pas en Tunisie en plus, l’anthropologie moléculaire. Donc, j’étais inscrite à la faculté de médecine La Timone à Marseille pour le master et après pour les études doctorales. Je suis restée de 2000 à 2005 en France.

Pourquoi avez-vous choisi de rentrer en Tunisie ?

Même avant de finir mon doctorat, j’avais des opportunités de travail en France. Notamment en post-doc. J’ai voulu rentrer en Tunisie parce que, primo, la spécialité anthropologie moléculaire n’existait pas. Je suis allée me former pour cette spécialité, donc je devais normalement retourner en Tunisie pour mettre en place cette discipline et renforcer les capacités locales. Et surtout parce que je trouvais que c’était de notre devoir aussi d’aider notre pays, de renforcer nos capacités, nos ressources humaines et d'améliorer notre savoir-faire. 

Quelles difficultés avez-vous rencontrées ?

Les difficultés existent partout. En Tunisie, on n’avait pas les moyens comme c’était le cas en France, notamment par rapport à la paillasse, par rapport aux commandes des réactifs. Ça trainait un peu, donc il y a ce genre de difficultés. Autres difficultés, j’ai chômé deux ans après mon diplôme. Le pays est petit donc il y a beaucoup de diplômés et de doctorats et cela dépasse un peu les besoins actuels. C’était ça les premières difficultés, mais après quand j’ai eu mon poste de maître-assistant, c’est devenu beaucoup plus facile pour avoir des projets de collaboration, pour encadrer des étudiants. Je continue toujours à collaborer avec mes anciens collègues français, et j’ai de nouvelles collaborations. On n’est jamais isolé quand on rentre dans notre pays d’origine.

Que diriez-vous aux jeunes Africains qui font leur doctorat en Europe et veulent retourner en Afrique ?

Le message que j’envoie aux jeunes, c’est qu’il faut persévérer, que ça n’est pas toujours facile mais on peut y arriver. Il faut vraiment persévérer. Deux ans de chômage ou un peu plus ce n’est pas un problème. J’étais chercheure bénévole, après contractuelle, je faisais des vacations à la faculté de droite à gauche. Il faut garder la main sur le laboratoire, rester dans le domaine, ne pas trop s’éloigner et il y aura toujours les opportunités.

Anthony Audureau

0
0
0
s2sdefault

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique.

Bientôt :

Trouvez les universités, les laboratoires, les entreprises, les chercheurs et tous les autres acteurs de la recherche sur le continent grâce à l'annuaire.

Améliorez vos connaissances fondamentales et révisez vos examens grâce à nos articles.

Découvrez les métiers accessibles avec des études de science.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic Medias, agence de presse à structure coopérative.

L'équipe est constituée de :

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

- Anthony Audureau, rédacteur

- Sampson Adotey, Jr, éditeur langue anglaise

Nous contacter

Addresse : Afriscitech - Coopetic Medias
7 rue de Palestro 75002 Paris France
Email : contact@afriscitech.com

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…