Raissa Malu

La révolution silencieuse

En ce lendemain de fête #WomenInScienceDay 😉, nous avons jugé opportun de vous présenter une des activités phares de la 7e édition de la Semaine de la Science et des Technologies RDC.

La projectiondu film « Femmes et Sciences en Afrique, une révolution silencieuse » de Kate Thompson-Gorry, produit par Michel Welterlin, aura lieu lundi 20 avril à l’Institut Français de Kinshasa avec le soutien de la Fondation L’Oréal et de l’ambassade de France en République Démocratique du Congo.

Il s’agira de la première projection en RDC (après que le film soit passé sur Canal Plus International évidemment) et nous ne sommes pas peu fiers ! 😊

Projection + débat

Pourquoi ? Parce que, figurez-vous, notre projection sera suivie d’un débat avec le public en présence du producteur du film himself, Michel Welterlin, du représentant de la Fondation L’Oréal, Tahirou Gourouza, et de scientifiques de renom que je voudrais ici vous présenter.

La première est Francine Ntoumi (honneur à nos voisins). Francine Ntoumi est une biologiste moléculaire de nationalité congolaise (République du Congo). Elle est la fondatrice et présidente de la Fondation Congolaise pour la Recherche médicale, Enseignante-chercheure à l'université Marien Ngouabi et professeure associée à l'Institut de Médecine Tropicale de l’université de Tübingen, en Allemagne. Très active dans le renforcement des capacités de la recherche en santé (paludisme, tuberculose notamment) en Afrique, elle a reçu de nombreux prix scientifiques en Afrique, en Allemagne et en France. Elle est une des trois héroïnes du film.

Bâtir des ponts

La Semaine de la Science et des Technologies permet de bâtir et de renforcer les ponts, les partenariats et les collaborations avec nos voisins et les autres nations africaines. Rappelez-vous par exemple que pour l’édition 2017, nous avions reçu à Kinshasa les Ambassadeurs du Next Einstein Forum de 6 pays voisins de la RDC : Soudan, Ouganda, Burundi, Rwanda, Tanzanie et Congo Brazzaville, plus celle du Cameroun. Nous sommes ainsi heureux et fiers d’accueillir cette année Francine Ntoumi qui nous expliquera pourquoi les scientifiques congolaises (et africaines en général) ont de la chance 😉.

La deuxième scientifique est Yvonne Mburu que nous vous avons présentée hier pour la Journée Internationale des Femmes et des Filles de Science. Yvonne Mburu (kényane) fait partie de la communauté du Next Einstein Forum en tant que Fellow. Nous pouvons lire dans sa biographie qu’au cours de sa carrière scientifique, Yvonne s'est passionnée pour le système immunitaire et ses dysfonctionnements dans des maladies telles que le cancer.

Les promesses du numérique

Malgré une carrière prometteuse dans la recherche sur le cancer, elle a choisi de s’engager plus profondément avec le continent africain. Elle a créé Nexakili : une plate-forme qui exploite les technologies numériques pour faire circuler les connaissances scientifiques et médicales et mettre à profit les compétences des professionnels africains du monde entier. Yvonne est très optimiste quant à la révolution numérique et à l’avenir qu’elle rend possible. Depuis août 2017, elle siège au Conseil Présidentiel pour l’Afrique du Président français Emmanuel Macron, un organe consultatif par lequel elle le conseille sur des questions relatives à la santé, la science, l’innovation, l’éducation et les diasporas.

Francine Ntoumi et Yvonne Mburu nous font l’honneur de venir à Kinshasa participer à ce débat malgré leur agenda chargé et leur responsabilité.

Mais ce débat n’aurait pas de sens s’il n’était pas inclusif. Nous avons ainsi le plaisir de vous annoncer la participation de mon ami, Jonathan Mboyo Esole, mathématicien congolais et notre Next Einstein Forum Fellow. Jonathan est convaincu que les nations africaines ont intérêt à investir dans l’éducation de leurs filles. Il racontera sa propre expérience avec les filles de l’école Malaïka dans le Haut-Katanga.

Des invités-surprises participeront également aux débats.

Nous sommes toutes et tous convaincus que « le Einstein de demain sera une femme africaine. » Nous y travaillons !

(En RDC, nous adaptons. C’est « le Malu Wa Kalenga de demain qui sera une femme » 😉)

Science is fun, join us !

Ce billet a d'abord été publié sur Linkedin.

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Search