Science Communication Hub Nigeria

Promise : un artiste scientifique qui veut créer un atlas médical pour l'enseignement

Pour cette nouvelle histoire scientifique inspirante, nous avons rencontré Promise Nwachinemerem Okpechi, de l'université Nnamdi Azikiwe, Collège de sciences médicales Nnewi Campus, État d'Anambra, Nigeria.

Promise Okpechi est un artiste autodidacte et talentueux qui se consacre principalement à des dessins et à des sculptures mettant en valeur la science médicale. Ses dessins traduisent un travail passionné et acharné. Il est originaire d'Itaja, Olokoro à Umuahia L G A, État d'Abia, Nigeria, et détient une licence en anatomie de l'université Nnamdi Azikiwe. Il profite de son temps libre pour réaliser des œuvres d'art étonnantes, représentant principalement des structures anatomiques du corps humain, en accord avec son expérience en anatomie. Certains de ces dessins sont si réalistes que les gens se demandent souvent s'ils proviennent de manuels professionnel, tels ceux que l'on trouve dans Clinically Oriented Anatomy de Keith Moore.

Parlez-nous de votre premier contact avec la science.

Je suis tombée amoureux de la science à l'école secondaire à cause de matières comme la "science intégrée" parce qu'il s'est trouvé que je comprenais bien, à cause de la façon dont elle était enseignée. C'était quelque chose que je pouvais voir, observer et même toucher.

Qui sont vos héros scientifiques ?

Léonard de Vinci ; c'était un artiste et un grand dissecteur. Il a été le premier à disséquer un cadavre et à en dessiner les structures internes ; les autres sont Andreas Vesalius, William Hunter, et Henry Vandyke Carter. Henry était un scientifique et un artiste intelligent qui a fait les dessins du Gray's Anatomy.

Qu'est-ce qui vous a conduit à l'anatomie ?

Mon intérêt pour l'anatomie était sans plan particulier. Je sentais que c'était Dieu qui voulait que je sois là à un moment particulier et dans un but précis. Mon premier centre d'intérêt était la médecine et la chirurgie, et c'est dans ce domaine qu'on m'a admis à l'université, mais en cours de route, je suis passé à l'anatomie pour certaines raisons.

C'est à travers l'anatomie que vous avez découvert vos talents artistiques ?

Je savais que j'avais le don de dessiner. Je l'ai exercé et j'ai commencé à l'utiliser surtout pour faire des portraits, des sculptures et d'autres arts décoratifs lorsque j'étais confronté à un défi scolaire et à des difficultés financières.

Parlez-nous de votre première travail artistique.

Ma première œuvre d'art en anatomie a été les dessins que j'ai faits pour mon projet de défense en anatomie en octobre 2016. Je l'ai conçu dans un grand format pour faciliter l'apprentissage et l'enseignement de l'anatomie générale. Depuis, j'ai réalisé plus de 500 dessins en format papier publiable, couvrant les zones de la tête et du cou, des membres supérieurs et inférieurs, et en neuroanatomie.

Alors, quelle est la suite ?

Suite aux dessins que j'ai faits pour mon projet de licence en anatomie, j'ai développé un intérêt pour l'illustration médicale. C'est la combinaison des compétences artistiques avec les connaissances de la science médicale.

Quelles sont vos aspirations ?

Mes aspirations sont d'abord de créer un Atlas des sciences médicales (par exemple l'anatomie) avec un style simple de dessins en couleurs qui aidera les étudiants nigérians à comprendre des sujets complexes avec un minimum de lecture, grâce à des images claires.

Deuxièmement, produire un guide ou un cahier d'exercices conçu pour tester la compréhension des élèves sur les dissections cadavériques ainsi que sur le livre d'anatomie. De plus, créer des livres d'anatomie chirurgicale qui serviront de manuel et de guide pour les accès chirurgicaux aux différents organes du corps, etc.

Qu'est-ce que vous aimeriez dire aux autres étudiants et au public ?

À mes collègues, aux étudiants et au public : que l'art peut être plus qu'une décoration sur un mur d'hôpital ou un site Web. Un individu orienté vers le détail, qui aime vraiment l'art et la science et qui a une capacité naturelle dans ces deux domaines, peut devenir illustrateur médical. La profession demeure très viable en raison de la croissance de la recherche médicale qui révèle continuellement de nouveaux traitements qui nécessitent des illustrations médicales et des animations pour les expliquer. J'espère qu'on accordera plus d'attention à une telle profession.

Drawings Promise

 

Cet article a d'abord été publié sur Science Communication Hub Nigeria. Il a été traduit en français par Afriscitech.

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search