Jeunes chercheurs

Justus Masa : « Je peux faire une plus grande différence en enseignant en Ouganda »

Justus Masa, après avoir obtenu son doctorat en Allemagne, avait des envies de retour en Ouganda. Mais conscient du retard des universités locales en termes d'infrastructures, il a préféré rester en Allemagne, et ne rentrer enseigner que ponctuellement. Tout en préparant un retour plus durable.

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Justus Masa, je suis actuellement chercheur à l’université de la Ruhr à Bochum, en Allemagne. Je dirige le groupe d’électrocatalyse et de conversion énergétique. J’enseigne dans cette université, et je donne aussi des cours à l’université Kyambogo, en Ouganda.

Pourquoi êtes-vous allé en Europe pour votre doctorat ?

Je n’ai pas choisi d’aller en Allemagne, c’était une obligation. Les infrastructures de recherche en Ouganda sont peu développées, surtout si vous voulez faire de la recherche à très haut niveau. Donc j’ai postulé pour une bourse à l’Office allemand d'échanges universitaires. J’ai obtenu cette bourse et je suis allé en Allemagne. Sans cela je n’y serais pas allé.

Pourquoi n’êtes-vous pas rentré en Afrique après votre doctorat ?

Enseigner est ma vocation. J’aime interagir avec beaucoup de monde et rendre à la société ce qu’elle m’a donné. Aider d’autres personnes à accomplir ce que j’ai accompli est la meilleure des motivations pour moi. Pour le moment je suis toujours en Allemagne, j’y fais ma recherche, j’y enseigne… Mais je pense que je peux faire une plus grande différence en allant aussi enseigner en Ouganda.

Quels sont les obstacles à un éventuel retour ?

Il y a beaucoup de difficultés. Par exemple, l’université où j’enseigne en Ouganda est très peu équipée pour le moment. Il y a une absence totale de recherche scientifique. Nous devons construire les infrastructures. C’est l’une des raisons qui font que j’ai décidé de rester en Allemagne pendant quelque temps. Mais récemment, j’ai reçu un financement de The World Academy of Science pour acheter des équipements qui me permettent de faire des expériences basiques d’électrochimie, et j’en suis ravi. Cela me fournit un bon point de départ et j’ai de l’espoir que nous puissions améliorer la situation.

Que diriez-vous aux jeunes Africains qui font leur doctorat en Europe et veulent retourner en Afrique ?

Je pense que l’Afrique progresse. Et il est excitant de faire partie de ce mouvement. Ne nous laissons pas enfermer dans les vieux dogmes qui nous enseignent que l’on ne peut rien faire en Afrique. Je pense que nous devons oser faire le peu que nous pouvons, et ne pas rester concentrés sur ce que nous ne pouvons pas accomplir. Il y a beaucoup d’opportunités en Afrique. La période actuelle est propice pour y retourner et faire partie de ce mouvement.

Propos recueillis par Anthony Audureau

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search