Jeunes chercheurs

Dapa Diallo : « La lutte contre la drépanocytose est intégrée à la recherche au Mali »

À l'occasion de la conférence YASE le 6 juillet 2018, Dapa Diallo, directeur du Centre de recherche et de lutte contre la drépanocytose à Bamako, au Mali, a présenté son institution et comment il parvient à y faire de la recherche.

« Les objectifs de ce centre, selon les lois de sa création, c’est d’abord d’offrir des soins de qualité dans l’équité. C’est aussi de faire de la recherche sur la maladie de manière à améliorer les soins. C’est aussi d’assurer la recherche en collaboration avec les structures nationales et internationales.

Au départ, ça a été effectivement un engagement fort de l’état malien, et l’appui est venu surtout de la Fondation Pierre Fabre a qui on a présenté un projet médical qu’ils ont bien compris. La Fondation Pierre Fabre a réuni tout un consortium de partenaires autour d’elle pour amener à la construction du centre, dans un premier temps, et puis l’accompagner dans son fonctionnement.

Les difficultés sont assez nombreuses. On va en citer quelques unes. C’est d’abord au niveau des ressources humaines. Initialement, le gros problème auquel on a été confronté est l’insuffisance de ressources humaines. Il falait aussi bien entendu amener l’autorité à bien comprendre le problème et à nous accompagner. Et après ça a été les équipements. Tous les équipements que nous avons projeté au cours de notre exposé sont des équipements qui n’ont pas été payés par l’état mais qui sont venus à travers les projets de recherche que nous avons mis en route et qui ont permis d’acheter progressivement ces équipements là pour arriver au résultat qu’on a aujourd’hui.

En termes de retombées, sur le plan des soins on sait aujourd’hui que la prise en charge est bien organisée à Bamako, avec une amélioration bien entendu des scores de santé, une mortalité très bien réduite. Et actuellement, ce centre permet aussi la formation. La formation spécialisée, notamment à travers un diplôme universitaire qui est à l’échelle du continent, puisque ça recrute en Afrique de l’ouest, en Afrique centrale et à Madagascar. »

Propos recueillis par Jean-François Haït

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic. L'équipe est constituée de :

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

- Anthony Audureau, rédacteur

- Sampson Adotey, Jr, éditeur langue anglaise

Search