Jeunes chercheurs

Faire de la recherche expérimentale en Afrique, quels moyens? 2. Veronica Okello : un retour pour des raisons familiales

Malgré une offre d'emploi permanent aux États-Unis, Veronica Okello a préféré rentrer au Kenya.

«J’ai eu la possibilité d’avoir un emploi. En 2013, j’ai assisté à une conférence où j’ai fait une présentation. Au cours de cette conférence, il y avait une personne qui était très intéressée par mon travail. Quand je suis rentrée chez moi et que j’ai ouvert mon courrier électronique, il y’avait un mail d’un chercheur qui travaillait dans le centre public de recherche de Houston et qui m’offrait la possibilité de travailler avec eux.

Il ne me restait plus qu’une année pour finir mon doctorat et mon directeur de thèse était très enthousiaste. Mais après s’est posé le dilemme : est ce que que je prend cet emploi ou est-ce que je rentre dans mon pays d’origine ?

Parce qu’il y a un aspect que je n’ai pas mentionné. C’est que lorsque je suis partie aux États-Unis, j’ai laissé ma famille au Kenya. Et j’avais un jeune bébé. Lorsque je rentrais chez moi, je demandais à mon enfant : « Pourquoi est-ce que tu ne téléphone jamais ? » Et il m’a dit : « Je n’ai pas l’impression que tu existes parce que tu viens et tu repars, je ne te vois jamais. »

Pour moi ça à été le déclic. Je me suis dit que dans ces conditions, peut-être qu’il fallait que je laisse cette offre de travail et que je rentre au Kenya.

Et c’est à ce moment-là que je suis repartie des États-Unis pour rentrer chez moi, au Kenya. J’avais de merveilleuses opportunités dans l’université publique de New-York. Le laboratoire se trouvait dans un bâtiment où quatre étages étaient consacrés uniquement à la recherche en chimie. J’ai laissé tout cela derrière moi pour rentrer au Kenya.

Je ne savais pas où commencer au Kenya mais j’ai eu de la chance car j’ai trouvé un emploi en tant qu’enseignante à l’université Masinde Muliro où il n’y a pas beaucoup d’infrastructures et d’équipements. Mais c’était beaucoup plus intéressant finalement.»

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search