Animath

Le développement des clubs de mathématiques en Afrique

Une convention signée entre l'association Animath et Campus France donne un nouvel élan au mathématiques périscolaires.

L’Afrique a besoin de former des cadres scientifiques capables de s’adapter à la nouvelle économie fondée sur le numérique, les communications, les innovations. Ils doivent pouvoir adapter aux besoins de leurs pays les recherches et les découvertes en sciences et en technologies. Si cela ne se réalise pas, le continent accusera un retard structurel dans ces domaines nécessaires à son développement.

Dans ce cadre, les mathématiques et l’informatique jouent un rôle important. C’est la raison d’être du projet de clubs de mathématiques mené depuis le début de 2019 par Animath dans plusieurs pays francophones d’Afrique subsaharienne, avec l’appui de Campus France.

Plus de vingt ans d'expérience

Animath est une association française, créée en 1998 avec l’aide de la Société Mathématique de France pour favoriser le développement des activités périscolaires en mathématiques. On trouvera sur le site www.animath.fr la diversité des opérations actuellement mises en œuvre.

En particulier, Animath a développé une activité de clubs de mathématiques à destination des lycéens. Dans ces clubs, les lycéens travaillent en groupes de 4 à 6 sur des sujets non triviaux, demandant de la réflexion, parfois longue mais passionnante.

L'appropriation des mathématiques

Mis dans une situation qui favorise et valorise son inventivité, dégagé de la peur de « dire une bêtise », intégré dans une équipe de travail, un élève peut opérer un déblocage dans son attitude de passivité devant les mathématiques. Il peut alors s’approprier les mathématiques qu’il découvre, avec l’aide de mathématiciens à la fois passionnés par leurs domaines et expérimentés dans cette relation avec les élèves.

Beaucoup des « animatheurs » sont de jeunes mathématiciens, doctorants ou ingénieurs, qui ont eux-mêmes été membres d’un club, ou qui ont participé à d’autres activités d’Animath au cours de leur scolarité.

Transformer les essais

Plusieurs centaines de clubs de ce type existent en France, avec très souvent une implication de chercheurs dans leur animation. Quelques uns, soutenus par Animath, ont été créés depuis quelques années dans plusieurs autres pays, notamment en Afrique. Chaque année une session intensive d’une semaine est organisée dans le pays pour les participants de ces clubs. Elle est encadrée par les « Animatheurs », qui viennent de France.

Nous pensons que si ces quelques clubs essaiment plus largement, comme cela se dessine actuellement, alors le pari de faire naître en Afrique un intérêt plus grand pour les sciences et la technologie, tant pour les lycéens que pour les lycéennes, sera en voie d’être gagné. Nos collègues congolais de Kinshasa, qui ont déjà créé 14 clubs lycéens, en envisagent une cinquantaine dans le pays d’ici trois à cinq ans.

Le soutien de Campus France

Afin de soutenir ce mouvement d’extension, Animath et Campus France, qui est représenté dans toutes les ambassades françaises, ont signé une convention en septembre 2018.

Les objectifs du projet sont de :

  • favoriser le développement scientifique des pays africains concernés en aidant à faire émerger des groupes de lycéens motivés pour de futures études supérieures scientifiques ;
  • dynamiser l’enseignement des mathématiques dans ces pays et donner aux activités périscolaires une forte composante « recherche et innovation » ;
  • favoriser l’intérêt pour des études en France ou dans des filières francophones auprès de lycéens et étudiants africains motivés par les mathématiques ou l’informatique ;
  • développer la dimension francophone en contribuant à créer un réseau francophone des participants et anciens participants (élèves et enseignants) des clubs mis en place ;
  • motiver les jeunes filles africaines pour les études scientifiques. Et pour cela aller vers la parité des genres dans les clubs lycéens.

Premiers stages lycéens

Après constitution des équipes d’animatheurs français et africains, les premiers stages lycéens ont été organisés de mars à octobre 2019. Chacun durait une semaine. Avec 35 heures d’animation pour 12 à 130 lycéens, plus un bilan journalier puis final avec l’équipe locale.

Sept pays sont actuellement impliqués : le Sénégal (Dakar), le Burkina Faso (Bobo-Dioulasso et Ouagadougou), le Cameroun (Douala), la Côte d’Ivoire (Abidjan), la République Démocratique du Congo (Kinshasa), et la République du Congo (Brazzaville). Une session est prévue début 2020 au Bénin (Institut des Mathématiques et des Sciences Physiques). Le Mali sera associé à distance et ses « animatheurs » pourront être accueillis lors de sessions organisées dans des pays voisins.

Les clubs lycéens seront, eux, en place à la rentrée des lycées. Si les prévisions sont vérifiées, on attend plus d’une quarantaine de clubs. Les prochaines sessions sont prévues en mars 2020.

Encourager la coopération universitaire

Dans cette stratégie nous espérons aussi favoriser le retour de compétences de la diaspora scientifique africaine. Cela est déjà bien engagé, grâce à la présence active dans les équipes d’Animatheurs déjà constituées de quatre chercheurs mathématiciens d’origine africaine en poste dans des universités françaises. Ils interviennent dans le suivi à distance de ces clubs africains et dans la réalisation des sessions sur place.

Enfin, Animath étant en contact étroit avec les universités en France peut aussi servir de relais pour aider à la mise en œuvre de coopérations scientifiques franco-africaines en mathématiques et informatique.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Chargé des relations internationales d’Animath

 

Éléments principaux de la « Charte du club Animath » en Afrique

 Objectifs :

  • Développer le goût des mathématiques, et la recherche de problèmes nouveaux.
  • Préparer les élèves aux concours mathématiques nationaux et internationaux.
  • Encourager l’engagement des lycéens dans les filières scientifiques.

 Fonctionnement :

  • Le club lycéen se réunit régulièrement pour résoudre des problèmes mathématiques.
  • Il doit y avoir à peu près autant de filles que de garçons.
  • Le club est encadré par des professeurs locaux et à distance par des doctorants français.
  • L’esprit est celui d’un séminaire de recherche plutôt que d’une classe de cours.
  • Le travail en petits groupes y est encouragé.

 Session intensive :

 Au moins une fois par an le club organise à destination d’un public plus large une session intensive d’une semaine (35 heures) encadrée en collaboration avec Animath.

 Mise en réseau :

 Animath met à disposition des clubs son expérience et ses propres outils, et espère pouvoir bientôt les mettre en réseau sur une plateforme informatique.

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic. L'équipe est constituée de :

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

- Anthony Audureau, rédacteur

- Sampson Adotey, Jr, éditeur langue anglaise

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Fields cannot be empty

Search