Lettre d'information de la physique africaine

Les anciens élèves de l'École africaine de physique fondamentale et de ses applications

Les étudiants de l'école qui a lieu tous les deux ans sont pleinement actifs dans un programme permanent.

Depuis sa création en 2010, l'École africaine de physique (ASP), qui se déroule tous les deux ans, a produit plus de quatre cents anciens élèves de divers pays africains. À ce jour, l'ASP a été organisée dans cinq pays africains : Afrique du Sud, Ghana, Sénégal, Rwanda et Namibie.

L'édition 2020, initialement prévue au Maroc, a été annulée en raison de la pandémie de COVID-19 ; elle a été reprogrammée en version en ligne pour les 19 et 30 juillet 2021, et plus tard dans l'année, une conférence physique en personne à Marrakech, au Maroc, du 12 au 18 décembre 2021.

Programme de mentorat

Entre les écoles, le comité de l'ASP organise un programme de mentorat, en collaboration avec les conseillers académiques des étudiants, pour rester en contact avec les anciens élèves et les aider dans leurs développements académiques ou professionnels. Une plateforme de mise en réseau est également maintenue pour échanger des informations sur les opportunités d'enseignement et de recherche.

« Où sont les anciens élèves aujourd'hui ? » ou « Que deviennent les étudiants après avoir fréquenté l'ASP ? » Ce sont des questions importantes, dont les réponses permettent de mesurer l'impact de l'ASP.

Enrichissement de la recherche

Environ 60% des anciens élèves poursuivent leurs études dans leur pays d'origine, 20% vont dans d'autres pays d'Afrique, et le reste en Europe (10%), en Amérique du Nord (7%) et en Asie (3%). Cinquante pour cent (50 %) des anciens disent que leurs recherches ont été enrichies par les contacts professionnels établis lors des conférences de l'ASP ; parmi les autres, 25 % sont des étudiants de premier cycle qui n'ont pas encore commencé leurs recherches et les autres sont dans des domaines peu couverts pendant la session de l'ASP à laquelle ils ont participé (le programme scientifique est conçu pour s'aligner sur les grandes orientations de recherche et d'éducation du pays d'accueil).

Série de séminaires

Depuis 2010, de nombreux anciens élèves ont obtenu un doctorat ou sont très proches de le terminer. Afin de mieux comprendre leurs activités doctorales ou postdoctorales et d'accroître le réseautage professionnel, le comité de l'ASP a conçu une série de séminaires où les orateurs sont exclusivement des anciens élèves au niveau du doctorat ou du postdoctorat.

Nous avons eu des intervenants affiliiés dans des instituts aux États-Unis, en Afrique du Sud, au Nigeria, au Cameroun, en Finlande, à Madagascar, au Maroc, etc.

Diversité des sujets

Le 16 février 2021, il y a eu un séminaire en ligne par Chilufya Mwewa de Zambie ; c'est une ancienne élève de l'ASP2010 et elle est actuellement postdoc au Brookhaven National Laboratory. C. Mwewa a parlé de l' « Observation de la production électrofaible de deux bosons W de même signe dans des collisions proton-proton avec le détecteur ATLAS », en se fondant sur son travail de doctorat.

Nous avons eu des séminaires sur des sujets de physique des hautes énergies, de physique médicale, de physique des matériaux, de physique des fluides et des plasmas, d'astrophysique et de cosmologie, de physique nucléaire, etc. Ces sujets reflètent la diversité des parcours des anciens élèves. Les séminaires attirent des participants de toute l'Afrique et d'ailleurs, ce qui correspond à la répartition géographique et à la migration des anciens élèves, comme le montrent les enquêtes susmentionnées. Cette série de séminaires est devenue une activité permanente dans le programme de l'ASP.

Plusieurs autres activités

En plus du programme de mentorat, les autres activités de l'ASP comprennent :

  • des cours, des tutoriels et des ateliers pour les étudiants sélectionnés ;
  • de la sensibilisation d'élèves de l'enseignement secondaire ;
  • un atelier pour les enseignants du secondaire ;
  • une conférence sur la physique fondamentale et les applications (ACP), pour attirer les anciens élèves de l'ASP, des participants internationaux, les facultés d'éducation et de recherche qui ne sont pas directement impliquées dans l'ASP, du 20 au 24 juillet 2020 ;
  • un forum pour discuter du développement des capacités et de la rétention.

L'édition 2022 de l'ASP se déroulera à l'université Nelson Mandela, en Afrique du Sud.

Kétévi Adiklè Assamagan, Brookhaven National Laboratory

Cet article a d'abord été publié par la Lettre d'information de la physique Africaine - ©American Physical Society, 2021. Il a été traduit en français par Afriscitech.

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search